Calendrier des événements

<<  Juillet 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Actualités

Boom Bye Yeah Movie Out

Tout est dans le titre! Le film que nous vous avions présenté il y a...

Mirjam Jaeger chez Faction

Une rideuse Suisse rejoint le team Fa...

Besoin d'un sponsor ?

ZIENER, la marque de wear allemande r...

Orgiride prépare son park!

Le crew Orgiride a besoin de toi! T'e...

Freestyle.ch SuperSlowMotion

Voici une belle vidéo fort alléchan...

Enseveli sous une avalanche! [VIDEO]

Vous vous êtes toujours demandés ce...

Jon Olsson Videoblog: Freestyle.ch edit

Quasi tout est dans le titre, la fina...

Interviews

Les Riders présent à Freestyle.ch

Quelques riders on accèpté de répondre à nos questions...

Paroles d'un sage...

Pour cette premiere interview weride....

Nicolas Vuignier

Interview de Nicolas Vuignier au free...

JF Houle et Phil Casabon

Interview de JF Houle et Phil Casabon...

Jon Olson

Interview de Jon Olsson au freestyle....

Bannière

Artistes en herbe

Saas‐Fee ride reporté !

Malheuresement, c’est bel et bien le cas, le Saas‐Fee ride est repo...

GFS Camps 2009

Les camps d’été aux glacier d...

Everyday is a Saturday

Le nouveau trailer de Poor Boyz con...

K2 Shane McConkey

Skis Shane McConkey.

...

Derniers Commentaires

Bannière
Sammy remporte le Freestyle.ch 09 [VIDEO]
Écrit par Macab le Lundi, 28 Septembre 2009 13:08   

Sammy Carlson remporte le Freestyle.ch 2009

Au programme de ce dernier dimanche de septembre, un planning très chargé sur le papier avec les finales de toutes les disciplines suivis des super-finales, le tout dans un temps record, la fermeture des porte ayant lieu à 20h.

Coté ski, on aura droit pour ses finales a une jam session, ou les rider n’ont pas d’ordre de départ, mais doivent en tout et pour tout effectuer 4 runs, dont au moins un de style et un de technique.

la_foule

La foule a une nouvelle fois répondu présente.

A ce petit jeu la, c’est Fridtjof qui s’élance le premier et met en appétit une foule venue en masse assisté a ses finales d’un autre genre. Il droppe un solide Cork 7 bow’n’arrow. Laurent Favre s’élance a son tour et varie le style avec un switch 5 shifty to double grab. Elias Ambuhl part a son tour, et une fois n’est pas coutume, c’est encore lui qui va ouvrir le bal des gros tricots, en sortant son habituel double Cork 1080. Jon Olsson et Andreas en feront de même et ce dernier ravira la première place provisoire. TJ cherche le style avec son flat 5 bow’n’arrow, imité par Tom Wallisch peu après alors que Sammy Carlson nous sert sur plateau un double Cork 10 mute.

elias_se_satellise

Elias se satellise dans le ciel Zurichois.

jon_olsson_finals

Pendant que Jon Olsson prend son pied.

Le deuxième round commence quand Fridtjof s’élance avec un 1080 High Mute, propre, mais pas de quoi inquiété nos quatre solides gaillards installés sur le podium provisoire. Il en sera de même avec Laurent Favre et son switch 720 Screamin Seamen.

lolo_screamin

Lolo Favre et son fameux Screaming Seamen

Jon Olsson souffrira aussi du haut niveau proposé par se collègues et devra proposer quelques choses de mieux qu’un flatspin 5 safety to japan pour espérer accéder aux super-finales. Elias Ambühl prend alors le commandement des opérations grâce à une variante de son double Cork, le switch double Cork 1080 high mute. Commandement provisoire, car Andreas Hatveit va détrôner notre Elias national, suite a un splendide Cork 720 double nose. Über stylé comme dirait nos voisins suisses allemands. TJ Schiller insiste avec son double Cork 1260, mais ne convainc pas sur le landing, quand la table est trop courte, bah c’est trop court. Dommage ! Sammy Carlson opte pour un run stylé, flatspin 5 japan to shifty alors que Tom Wallisch se rue sur la technique avec un bio 900 mute to shifty.

tom_wallisch_final

Tom Wallisch dans son propre rôle...

style="text-align: center;">jon_olsson_senvole

Jon Olsson ne varie pas ses tricks, mais s'envole également. C'est beau, c'est propre. Le public en redemande.

Petit récapitulatif du podium provisoire :

  1. 1. Sammy Carlson
  2. 2. Andreas Hatveit
  3. 3. Elias Ambühl
  4. 4. Tom Wallisch

La pression monte, les riders ne faisant pas partie des quatre mentionné ci-dessus doivent désormais sortir le grand-jeu s’ils espèrent se qualifier pour les super-finales. Jon Olsson s’éternise sur ces flat 5 double grab et prend la 5ième place, alors que Laurent retente un switch 5 shifty to double grab. Fridtjof tente le tout pour le tout avec un très technique 1260 mute, sans le Cork, mais il se plante sur le landing, s’en est presque fini pour lui. Elias, quant a lui, confirme avec un run d’histoire, certainement l’un des plus tweaker bow’n’arrow grab que l’on ai vu en version flatspin 5. Il a du style le garçon, et beaucoup de talent c’est sur… Andreas Hatveit ressort son Cork 720 true tail, et reste dans le top 4. TJ Schiller, qui n’a toujours pas compris que son double Cork 1260 ne passera pas, le tente quand même et se blesse à la hanche lors de la réception. S’en est fini pour lui, il sort de l’arène en boitant. Il dira juste avant de sortir a Nico Zacek qu’il le retentera et le réussira cet hiver…

sammy_carlson_final

Sammy Carlson grab son mute...
elias_over_tweak_bownarrow
...alors qu'Elias over-tweak son bow'n'arrow.

Sorti d’on ne sait ou, Jon Olsson entame son quatrième run alors que Tom n’as pas encore effectué son 3ème run. Le suédois ressort une nouvelle fois son flat 5 double grab et se hisse comme par magie à la troisième place provisoire. Sa notoriété a encore devancé ses tricks… dommage. Sammy Carlson solidement installé en tète assure le podium avec un 540 japan to mute. Laurent et Fridtjof s’élancent alors et propose leur mouture, le fameux switch 7 Screamin Seamen pour Lolo et un 1260 Mute pour le second, mais tout deux chutent lors du landing. Eliminé ! S’en vient Elias qui confirme la solide 2ème place et un Hatveit qui ravira à son voisin la 3ème place. Nico Zacek annonce la fin des finales alors qu’il reste un rider au départ, Tom Wallisch, qui dérangé par cette erreur ne produira pas un bon run et ne pourra pas rejoindre l’élite dans les super-finales.

tj_tente_le1260_final

TJ Schiller tente sans relâche le 1260, mais quand ça ne veut pas rentrer ça ne rentre pas...

andreas_hatveit

Andreas Hatveit et son True-tail. On aime beaucoup, pas vous?

Accèdent donc aux super-finales :

  1. 1. Sammy Carlson
  2. 2. Elias Ambühl
  3. 3. Andreas Hatveit
  4. 4. Jon Olsson
  5. sammy_carlson_finals

Sammy se classe donc premier et accèdent au final. C'est loin d'être immérité.

Les super-finales

C’est à 17h que commencent les super-finales, qui doivent couronner un freestyle.champion dans chacune des disciplines. C’est du coté de la vert de skateboard que les choses sérieuses commencent, ou un jeune de 16ans deviendra le plus jeune freestyle.champion de l’ère freestyle.ch. Un run soigné, propre et souverain permet donc à l’anglais Paul-Luc Ronchetti de prendre le dessus face a des légendes tels Sandro Dias…

Arrive ensuite les super-finales freeski. Le format est simple, 2 runs uniquement jugés sur la technique. Le meilleur des deux comptes. Difficile de faire plus simple. Le premier à s’élancer c’est Jon Olsson qui comme par magie sort un nouveau tricot qu’on n’avait pas encore vu au freestyle.ch cette année, sa mouture personnelle du double Cork, ou devrions nous dire plutôt une sorte de Cork to rodéo, le tout en version cannonball. Dommage d’avoir attendu si longtemps pour voir le suédois varié ses tricks. S’en suis les double Cork que chacun des trois autres finaliste va s’empresser de proposer a sa façon. Andreas le propose en version normal, double Cork 10 high mute. Elias opte pour le switch double Cork 10 double grab, mais connait un landing difficile. Sammy passe ensuite et amène sa version, un double Cork 1080 mute poke.

superfinal_jon

Le double cork de Jon, qui tend plus vers un cork to rodéo.

superfinale_andreas

Andreas Hatveit, propre certes, mais cela ne suffira pas pour cette année.

Nous avons donc en tête :

  1. 1. Sammy Carlson
  2. 2. Andreas Hatveit
  3. 3. Jon Olsson
  4. 4. Elias Ambuhl

Jon Olsson retente son double spécial, mais chute a l’atterrissage et voit ainsi ses espoirs s’envoler. Andreas confirme que son double est parfait et reste en 2ème place. Il faudra attendre Elias Ambuhl qui se permettra de chauffer le public en faisant le show man, probablement sa manière à lui de décompresser et d’éliminer tout stress restant. Switch double Cork 1080 double grab, il rend une copie parfaite que les juges vont avoir de la peine à délibérer. L’instant est crucial. Silence…. Les seconde s’égrènent et les minutes sembles des heures. Paf ! 2ème ! Ne reste donc plus que Sammy Carlson qui sait qu’il à déjà gagné. Il ne force pas son talent et opte pour un 540 mute, tout dans le style.

superfinal_elias

Elias rend copie parfaite, mais le champion du jour reste le maitre incontesté, Sammy Carlson.

superfinale_sammy

Sammy et son run victorieux.

Notre nouveau freestyle.champion en freeski est donc Sammy Carlson, qui ne l’aura pas volé, il faut le dire, mais les runs d’Elias Ambühl étaient quand a eux très très proche de ceux de Sammy. Bref, pas facile pour les juges cette année.

les_3_malheureux

Les trois malheureux du jour, Andreas, Jon et Elias...

et_le_vainqueur

et le vainqueur qui se prête aux traditionnels interviews.

moment_de_gloire_elias

Elias savoure tout de même l'instant présent et se prête volontiers aux différents média.

C’est ainsi que le freestyle.ch 2009 se termine. Il aura accueilli près de 47 000 personnes sur l’ensemble du weekend, et aura été pour le freeski l’avènement du double Cork, en switch ou pas, et du double grab. Double ici, double là bas… Qu’en sera-t-il dans le futur ? Que devront proposer nos athlètes s’ils espèrent dorénavant gagner des compétitions ? Pourrons-nous aller au delà d’un double Cork ? Tout en restant dans le style, avec des grab over tweaker ? Seul l’avenir nous le dira…

Bref, nous nous retrouverons pour sur l’an prochain sur les bords du Lac de Zurich pour une 16 édition du freestyle.ch. En attendant, vous pourrez suivre en LIVE le freestyle.berlin sur weride.ch.

Ne me reste plus qu’a remercier les différents acteurs et intervenant du weekend,  a commencé par le Crewstacez et notamment Flo Beauverd sans qui certaines choses n’aurait pas été possible, à Laurent De Martin pour nous avoir offert une interview décalée (a voir prochainement sur weride.ch), tout les riders francophones qui ont répondu a nos questions, tout comme les autre riders (interview en anglais). Big Up a tous et See Ya Next Year comme on dit!

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Ecrivez un commentaire


Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy
 

Qui est en ligne

0 membres et 70 invités En ligne | Tout afficher

Nos Traces

Nos Partenaires

WeRide.ch